Les controverses - Réagissez !

Concurrence / coopération / Convergence : Comment concilier spécificité des territoires, croissance démographique et compétitivité en vue d’un développement économique harmonieux ?

diani505
Vers un développement durable, qui sache concilier développement économique dans un territoire préservé, dans lequel chaque citoyen peut trouver sa place. La région ne peut se satisfaire de ne pas êtreaussi autonome vis à vis de l'énergie (elle en importe beaucoup!)...place au solaire! Et aussi place à un "Pacte éthique sociétal" vis à vis de la qualité du management des collectivités territoriales, des élus, des organismes publics et privés,fournisseurs des produits et services, des citoyens. Pour une meilleure utilisation de la labellisation, des produis, des services et de nos organisations.
jacques gus
Autant les grandes métropoles sont nécessaires, autant il faut conserver des territoires vivants de leurs particularités et de leurs richesses.
mario-daumier
J'aurai tant de choses positives a écrire ici et que je puis faire , faute de place pour mes écritures . Il y a un point important a mes yeux concernant cette énergie solaire que notre région saurait si bien capturer.. je fais donc allusion aux établissements scolaire du 1er et second degré , disposant de toits relativement important , pouvant capter un volume très important d'énergie solaire et très souvent , j'ai entendu que le cout était trop important...? Durant plus de 25 années dans la fonction publique , j'ai vu passer sous mes yeux un très grand notre de gaspillages bien diverses , alors que si j'avais eu un certain pouvoir a l'époque , cette argent aurait être mit de coté pour ensuite démarrer des travaux lier a notre beau soleil du midi . Encore a ce jour , je constate bien des dépenses forte inutiles et bien couteuse a notre économie régional. A moi seul , je ne pourrai refaire le monde seul mais il est certain que chacune de nos idées seront les piliers de notre si belle région a qui j'apporte mon coeur a jamais.. DI GIACOMO MARIO
Cendrillon,
Vers un effort sur les transports en commun : moins polluants, plus fréquents, sécurisés. Un habitat économe en énergie. Utilisation de l'énergie solaire. Plus de jardins publics en ville. Moins de place à la voiture.Un urbanisme avec des coeurs de ville reliés les uns aux autres par des voies rapides. Utilisation d'énergies diverses ( éolien ...)
mi
pour une région plus solidaire et source de synergie, qui valorise ses forces locales, aussi bien ses ressources (produits agricoles, potentiels énergétiques, ...) que ses hommes et femmes( projets locaux à interconnecter), tout en préservant notre beau patrimoine et nos richesses. favoriser cette "intelligence du territoire", cela nécessite d'avoir des grandes orientations mais aussi de mettre en place des chantiers locaux. Notre Région est fabuleusement "riche", non pas d'actions en bourse mais en produits, sites remarquables, monuments, paysages, Hommes, projets... Les carcans sont multiples comment libérer toutes ces énergies?
Jacques
Les pouvoirs publics ont la responsabilité de développer l'aménagement du territoire, de conserver des espaces verts, des espaces naturels. Nous devons permettre à la population des villes d'avoir des espaces de détente, de transports en laissant des coeurs de ville, avec des commerces et des lieux de loisirs et de culture dans chaque centre de villages grandes mais aussi moyennes.De même il ne doit plus y avoir de quartiers délaissés, sans moyens de transport, sans lieux de rencontre ni lieux d'activité pour la population, les jeunes comme les vieux.

Réagissez en remplissant le formulaire ci-dessous...

Consommation d’espace / aménagement du territoire : A quelles conditions le développement économique, consommateur d'espaces peut-il être un vecteur de l'aménagement de l'espace ?

 
Soyez le premier à intervenir en remplissant le formulaire ci-dessous !

Réagissez en remplissant le formulaire ci-dessous...

Hyper métropolisation / métropolisation du territoire : Doit-on concentrer les ressources et l'économie sur quelques coeurs de métropole d'excellence ou organiser le développement à l'échelle des grands territoires métropolisé sur la base de nouvelles solidarités ?

AL_doudou
Au contraire d'une métropolisation forcenée, il faudrait préserver un tissu urbain et péri-urbain permettant plus d'espaces naturels, et limitant les concentrations d'habitats, qui ont bien montré leurs effets pervers. Pour autant, les activités économiques doivent pouvoir trouver leur place, de façon disséminée, de façon à permettre le maintien des populations dans des localités à dimension humaine.

Réagissez en remplissant le formulaire ci-dessous...

Des hommes, des territoires, des économies… quelles convergences ?

Economie à Aix-en provence

Coprésidents

Cécile HELLE, Vice-présidente de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Hervé GUERRERA, Conseiller Régional délégué au SRADDT
Christophe CASTANER, Vice-président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Michèle TREGAN, Conseillère régionale déleguée à l’emploi
Louis ALOCCIO, Représentant du CESER

Problématique

Parler de convergence des hommes, des territoires et des économies revient à s’interroger sur la nature de leurs interactions.

Le territoire, un construit social et historique, est une notion pertinente pour le développement économique dans la mesure où elle permet de délimiter un espace d’action et de projet : c’est l’espace de mobilisation des acteurs et de valorisation des ressources locales. Dans le contexte de la mondialisation, l’émergence de la notion de « territoires » porteurs d’une dynamique de développement, devient une dimension importante des politiques de développement économique.

Les territoires ne sont pas seulement des espaces physiques contenant des ressources matérielles, ils sont avant tout des espaces habités par des populations qui agissent sur leurs milieux et les transforment.

Aujourd’hui, un certain dualisme entre le développement de l’urbanisation, étroitement lié à celui de la mondialisation, concentrant l’essentiel des activités productives et des hommes, sur le littoral et l’émergence d’une économie locale basée sur l’authenticité et les spécificités territoriales, dans l’arrière pays, semble se profiler.

Or, entre :
- une approche économique métropolitaine qui privilégie la concentration des ressources, des hommes et des activités
- une approche économique locale et résidentielle
- et face à la prévalence des discours sur la globalisation économique qui font de la planète un vaste marché unifié,

Il existe des convergences. La question étant de savoir comment créer les conditions de solidarité et de coopération entre territoires, d’impulsion ou d’initiatives auprès des acteurs pour mettre en place un développement économique mutuel ?